Accueil > Mots-clés > Concours fonction publique & Fiches métiers > Ingénieurs des systèmes d’information et de communication

Ingénieurs des systèmes d’information et de communication

Les ingénieurs des systèmes d’information et de communication constituent un corps à vocation interministérielle relevant du ministre de l’Intérieur, classé dans la catégorie A.

Ils exercent leurs fonctions dans les services de l’État et ses opérateurs.

Les missions
Les ingénieurs des systèmes d’information et de communication exercent des fonctions de conception, de mise en œuvre, d’expertise, de conseil ou de contrôle en matière de systèmes d’information et de communication. Ils peuvent exercer des fonctions d’encadrement, notamment en qualité de directeur des services compétents en matière de systèmes d’information et de communication.

Les métiers
Les ingénieurs SIC travaillent plus précisément dans les domaines du management de projet, du développement et des infrastructures des systèmes d’information.
Ils sont notamment chargés de mener des projets impliquant de hauts niveaux d’expertise : la dématérialisation des procédures (simplification des procédures internes de l’administration et au profit des citoyens), la sécurité informatique (lutte anti-terroriste, lutte contre le hacking, renseignement), la gestion de crise, la recherche et développement, les solutions de mobilité, la stratégie et la gouvernance, l’accompagnement de la transformation numérique de l’État, etc…

Quelques exemples de métiers-types :

Architecte fonctionnel et technique
Urbaniste
Assistant à maîtrise d’ouvrage
Chef de projet
Administrateur systèmes, réseaux ou sécurité
Expert technique
Gestionnaire d’un portefeuille client
Concepteur/développeur
Intégrateur de solutions logicielles
Chargé de mission maîtrise des risques de sécurité
Expert radio et transmissions
La carrière
La carrière des ingénieurs SIC est très diversifiée et les amène à prendre rapidement des responsabilités, notamment managériales et transversales (RH, finances). Elle offre, enfin, de réelles perspectives de mobilité géographique dans les grandes villes de province et fonctionnelle au sein de l’administration publique.