Merci de désactiver votre Ad-Block ou autre bloqueur de publicité pour accéder au site.
Cap Public vit grâce aux publicités, n'hésitez pas à visiter nos partenaires.
Merci de votre compréhension !

  Devenir fonctionnaire, plus qu’une vocation, le besoin de servir l’intérêt général, le sens du service public.
Vous êtes ici : Accueil » Le blog de Cap Public » Qui veut devenir fonctionnaire ?

Qui veut devenir fonctionnaire ?




L’Insee a publié dans son ouvrage annuel France Portrait Social un dossier auquel a participé la DGAFP sur l’attractivité des concours et l’influence des facteurs externes tels que le chômage, le salaire relatif des fonctionnaires par rapport au privé et des facteurs internes tels que le nombre de places offertes.

En 2012, près de 240 000 personnes ont passé un concours externe de la fonction publique de l’État (FPE) pour l’un des 23 000 postes offerts. Ces concours constituent un débouché important en fin d’études initiales. L’attractivité de la FPE répond à plusieurs déterminants,dont l’influence peut différer selon la catégorie hiérarchique du concours. Un plus grand nombre de postes offerts attire davantage de candidats pour toutes les catégories. Le nombre de candidats augmente durablement pour les concours de catégories B et C et les concours enseignants lorsque les jeunes diplômés susceptibles de se présenter font face à un chômage élevé. En outre, la candidature aux concours de catégories B et C est liée au nombre de jeunes
ayant achevé leurs études initiales. À court terme, l’attractivité des concours de catégorie A (hors enseignants) dépend en premier lieu du niveau relatif de salaire proposé en début de carrière dans le public par rapport au privé et, dans une moindre mesure, du chômage auquel font face les jeunes très diplômés.
Au 31 décembre 2012, la fonction publique de l’État (FPE) emploie 2,4 millions d’agents, ce qui représente près de la moitié des effectifs de la fonction publique et environ un salarié sur dix. Chaque année, elle recrute un nombre important de nouveaux agents par concours externe même si, depuis 30 ans, leur nombre a pu varier du simple (moins de 25 000 postes offerts en 1985 et en 2012) au double (52 000 en 2002). La FPE est toujours un débouché important pour les jeunes qui s’insèrent sur le marché du travail. En 2011, la FPE a ainsi recruté environ un jeune sur quarante sortant de formation initiale, dont un jeune sur quatorze parmi
ceux diplômés d’au moins le niveau bac + 3. La décision de se porter candidat à un concours de la fonction publique peut répondre à des aspirations personnelles (vocation particulière pour un métier, intérêt pour le service public [Meurs et Audier, 2004], carrière susceptible d’apporter une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie familiale notamment du fait du recours facilité au temps partiel [Lanfranchi et Narcy, 2013], etc.) ou économiques.

Pouvoir anticiper le volume de candidatures aux concours constitue un enjeu important pour l’État employeur afin de maintenir une qualité de recrutement pérenne au cours du temps, le recrutement de fonctionnaires constituant pour l’administration un engagement de long terme. La difficulté à pourvoir des recrutements accrus d’enseignants en 2015 et l’engagement d’accroître le nombre de leurs postes d’ici 2017 illustrent l’importance pour l’État de cette anticipation. L’objectif de ce dossier est d’étudier dans ce contexte le rôle des déterminants économiques sur le nombre de candidats présents aux concours externes de la FPE organisés sur la période 1980-2011 et sur la sélectivité de ces concours.

L’attractivité de la FPE répond à plusieurs déterminants, dont l’influence peut différer selon la catégorie hiérarchique du concours. Un plus grand nombre de postes offerts attire davantage de candidats pour toutes les catégories. Le nombre de candidats augmente durablement pour les concours de catégories B et C et les concours enseignants lorsque les jeunes diplômés susceptibles de se présenter font face à un chômage élevé. En outre, la candidature aux concours de catégories B et C est liée au nombre de jeunes ayant achevé leurs études initiales.

À court terme, l’attractivité des concours de catégorie A (hors enseignants) dépend en premier lieu du niveau relatif de salaire proposé en début de carrière dans le public par rapport au privé et, dans une moindre mesure, du chômage auquel font face les jeunes très diplômés.

Source : fonction-publique.gouv.fr

Rechercher


Les plus lus

1.  Concours Fonction publique 2017 2018 : calendrier et dates des concours

2.  Concours de la fonction publique territoriale : Calendrier 2017 2018 avis et dates

3.  La Ville de Paris recrute : Calendrier des concours 2017

4.  SNCF Recrutement 2016 : 600 postes à pourvoir

5.  Recrutement SNCF 2015 : 9 000 postes à pourvoir !


Dans la Librairie

5 articles au hasard

1.  Fonction Publique Territoriale : Egalité professionnelle hommes-femmes, des clés pour agir

2.  Participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire : le décret est paru au JO

3.  La politique salariale de la fonction publique en 2011

4.  Les catégorie A B C

5.  Arrêté du 22 avril 2016 concours externe et interne pour le recrutement des techniciens de formation et de recherche relevant du ministre chargé de l’agriculture