Merci de désactiver votre Ad-Block ou autre bloqueur de publicité pour accéder au site.
Cap Public vit grâce aux publicités, n'hésitez pas à visiter nos partenaires.
Merci de votre compréhension !

  Devenir fonctionnaire, plus qu’une vocation, le besoin de servir l’intérêt général, le sens du service public.
Vous êtes ici : Accueil » Le blog de Cap Public » IRA : Réforme des épreuves des concours d’accès aux Instituts régionaux d’administration

IRA : Réforme des épreuves des concours d’accès aux Instituts régionaux d’administration




agrandir

Après quatre années de mise en œuvre depuis la réforme des épreuves de 2008, les modifications introduites par l’arrêté du 27 juillet 2012 (JO du 21 août 2012 ) constituent un prolongement et un approfondissement de la précédente réforme des épreuves des concours d’accès aux IRA.

Des modifications qui tirent les enseignements de quatre années de mise en œuvre…

Pour le concours externe, l’intitulé de l’épreuve a été modifié avec le souci de la précision et d’une plus grande ouverture aux problématiques des collectivités publiques. Les termes, « place des pouvoirs publics se substituent aux termes plus restrictifs de « place de l’Etat ».

S’agissant de la seconde épreuve de questions à réponse courte, la modification ne porte que sur les points attribués à chacune des 6 questions. La question de droit public est notée sur 20 points, les autres questions (questions européennes, gestion des ressources humaines, questions sociales, finances publiques et économie) sur 10 points. Cette modification traduit le souci des employeurs publics et l’importance attachée au pré requis dans cette matière.

Pour l’entretien d’admission, la durée de la présentation par le candidat de son parcours et de sa motivation est de 5 minutes au plus.

Pour l’épreuve d’admission obligatoire de langue vivante étrangère, les candidats auront désormais le choix entre 4 langues vivantes étrangères (allemand, anglais, espagnol et italien). Le nombre de points susceptibles d’être obtenus par un candidat est plafonné à 15.

Les programmes relatifs à l’épreuve de questions à réponse courte ont été mis à jour (cf. titre 2 de l’arrêté du 27 juillet 2012 ).

Pour le concours interne et le troisième concours, l’épreuve unique de note administrative et de note de synthèse est complétée par une ou deux questions qui peuvent être en rapport avec le dossier documentaire et permettant de vérifier les connaissances administratives générales du candidat ainsi que sa connaissance de la gestion des ressources humaines dans les administrations publiques.

Pour l’entretien d’admission du concours interne et du troisième concours, les questions qui sont posées par le jury peuvent porter sur des questions relatives aux connaissances administratives générales ainsi que sur questions portant sur la place de l’Etat et son rôle dans les grands domaines de l’intervention publique.

Pour cet entretien d’admission, la durée de la présentation par le candidat de son expérience professionnelle est de 5 minutes au plus.

Un prolongement de la réforme par une innovation…

L’économie générale de la première épreuve d’admissibilité des trois concours connaît une inflexion, moins dans le libellé de l’épreuve que dans l’esprit dans lequel elle doit être envisagée. En vue de cette épreuve, des thèmes de réflexion sont proposés aux candidats.

Ainsi pour la prochaine session dont les épreuves se dérouleront en février 2013, un arrêté du ministre chargé de la fonction publique, pris sur proposition du jury, a fixé la liste des thèmes à partir desquels sera proposé par le jury le sujet de l’épreuve de composition du concours externe, de la note administrative du concours interne et de la note de synthèse du troisième concours . La liste des thèmes retenus est fixée, pour la session 2012 dont les épreuves se dérouleront le 19 février 2013 , par un arrêté du 27 juillet 2012 (JO du 21 août 2012 ).

Un approfondissement de la réforme qui participe de la responsabilité sociale de l’Etat employeur

Dans le cadre de la professionnalisation des jurys, mais aussi des exigences de la Charte pour la promotion de l’égalité dans la fonction publique, qui invite les jurys à se mettre en capacité de rendre compte de leur évaluation, le ministère de la fonction publique recommande l’utilisation de grilles d’évaluation, communicables aux candidats qui en font la demande ainsi qu’au juge administratif en cas de contentieux. Cette préoccupation de traçabilité des épreuves des concours est reprise dans les réflexions conduites actuellement par la DGAFP en matière de responsabilité sociale de l’Etat employeur (RSE), qui constitueront le volet « fonction publique » de la nouvelle circulaire sur l’Etat exemplaire.

L’arrêté du 27 juillet 2012 prévoit que pour chaque concours , en vue des entretiens d’admission, le jury utilise une grille d’évaluation dont le contenu est chaque année mis en ligne sur le site internet du ministère chargé de la fonction publique.

Par ailleurs, un référentiel à l’attention des candidats, récapitulant les attentes du jury, est mis en ligne sur le site internet du ministère chargé de la fonction publique. »

Rechercher


Les plus lus

1.  Concours Fonction publique 2017 2018 : calendrier et dates des concours

2.  Concours de la fonction publique territoriale : Calendrier 2017 2018 avis et dates

3.  La Ville de Paris recrute : Calendrier des concours 2017

4.  SNCF Recrutement 2016 : 600 postes à pourvoir

5.  Recrutement SNCF 2015 : 9 000 postes à pourvoir !


Dans la Librairie

5 articles au hasard

1.  Fonction Publique Territoriale : Egalité professionnelle hommes-femmes, des clés pour agir

2.  Participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire : le décret est paru au JO

3.  La politique salariale de la fonction publique en 2011

4.  Les catégorie A B C

5.  Arrêté du 22 avril 2016 concours externe et interne pour le recrutement des techniciens de formation et de recherche relevant du ministre chargé de l’agriculture